Vélo

Localisation

Le point de rendez-vous est situé au kiosque à journaux, Quai d'Aiguillon à Lannion

 

Horaires

  • De 9h30 à 12h00 en septembre, octobre, novembre, décembre, janvier, février, mars, avril
  • De 9h00 à 12h00 en mai, juin, juillet, aout



Organisation des sorties

Il y a trois groupes en fonction du niveau.

Groupe 1

  • entraineur : Stéphane Hascoet
  • distance : 70 km
  • vitesse moyenne : 28 à 33 km/h

Groupe 2

  • entraineur : xxx
  • distance : 60 km
  • vitesse moyenne : 26 à 30 km/h

Groupe 3

  • entraineur : Vincent Lemaire
  • distance : 40-50 km
  • vitesse moyenne : 22 à 26 km/h

 


Règles

Le port du casque est obligatoire.

Rouler en peloton comporte certains risques. Voici les rudiments élémentaires pour rouler de façon sécuritaire en peloton.


Les principes de base

Garder une distance de 15 cm du cycliste qui vous précède et au maximum de 1 m afin de profiter de l’aspiration. Éviter d’empiéter à l’intérieur de sa roue car ce dernier pourrait se tasser brusquement pour éviter un trou, par une maladresse ou même une bourrasque de vent imprévisible.

Garder une vitesse constante : éviter d’accélérer et de décélérer. Garder toujours votre vitesse constante. Garder également la même cadence en évitant d’arrêter de pédaler et provoquer ainsi la confusion de celui qui vous suit.

Garder une ligne droite : éviter de zigzaguer. Aidez-vous de votre bassin pour diriger votre trajectoire plutôt que de donner des coups brusques au niveau du guidon. Il vaut mieux passer dans des petits trous et éviter ainsi des accidents fâcheux.

Suivre la même ligne que celui qui vous précède. Vous risquerez moins de zigzaguer en voulant regarder la chaussée devant et de passer dans des trous que votre prédécesseur aurait évités.

Regarder la route au-dessus ou en dessous des épaules du cycliste devant vous. On a souvent tendance à regarder la roue devant soi. Ainsi, vous saurez où les obstacles se trouvent.

Signaler avec votre bras. Plus la communication est claire au sein du groupe, moins il y a de risque de confusion.

Le dernier du groupe signale les véhicules et le peloton passe en file indienne.


Les relais lors des phases d’échauffement/d’endurance/de récupération

Lorsque le premier cycliste du peloton, à gauche est en tête depuis quelques minutes, il est préférable qu’il passe devant son coéquipier de droite pour se positionner à droite, toujours devant et permettre à ce co-équipier de redescendre afin de récupérer. On dit alors qu’il effectue un relai. La partie gauche du peloton remonte de deux crans. Indiquer clairement que vous allez passer le relai.

Dans les descentes, vous pouvez vous mettre en file indienne, celui qui mène doit le faire en sachant qu’il mène un groupe et donc rester concentré sur l’allure du groupe sans créer d’écarts.


Les Allures en peloton

Respecter vos limites. Lorsque vous atteignez vos limites physiques ou si vous êtes en difficulté, votre niveau de concentration et vos réflexes diminuent. Il est préférable alors de se retirer car rouler en peloton exige que vous soyez alertes et très présents. Signaler alors votre changement de groupe.

Lors des sorties, tous ne sont pas nécessairement au même niveau, on peut voir qui s’est entraîné sérieusement. Pour ceux-là, la tentation de vérifier le niveau de forme pourrait se faire au détriment du groupe. Ils doivent donc s’adapter au groupe et respecter le corps de la séance et maintenir l’allure du groupe sans accélérer franchement. vous montrerez vos forces le jours de la course, pas à l’entrainement.

Le premier cycliste du peloton doit toujours garder une vitesse constante. Lorsqu’il prend le relai, il doit éviter d’accélérer. Il doit s’assurer de garder la même vitesse que son prédécesseur. Si vous trouvez que le groupe roule trop vite pour vous et que vous êtes près de votre limite physique, il est préférable de changer de groupe ; ceci évitera les cassures et les confusions au sein du peloton.


La Sortie club du dimanche

Bien regarder le parcours proposé avant la sortie.

Désigner autant que possible un animateur de groupe le matin au départ.

Scinder le groupe en 2 dès qu’il dépasse 14 personnes pour des raisons de sécurité et de meilleure homogénéité du groupe.

La phase de travail (quand elle existe, à partir de mars en général) se fait chacun à son niveau et se termine par une phase de regroupement .

La fin du circuit peut se faire à allure rapide avec final au niveau d’une « pancarte » sur une route sans danger. L’animateur du groupe indique alors à partir de quand le groupe est libre de rouler plus vite.

Quand quelqu'un souhaite quitter le groupe (trop fatigué, rentre plus tôt), il prévient le responsable du groupe. Dans la mesure du possible, il est préférable de rentrer à deux.

Chacun doit choisir un groupe à son niveau, en fonction de son état de forme.

En cas d’erreur de parcours, revenir au point de bifurcation (endroit de l’erreur) jusqu’à regroupement complet, et si besoin utiliser votre téléphone. Il vaut mieux parfois perdre 5 min.


Une dernière petite chose !!! Respectez les consignes des séances (circuit et allures).


Remarques

Il est conseillé d'amener un bidon d'eau ou de boisson glucosée et des barres énergétiques. Si possible, se munir d'un téléphone portable. Dans les derniers kilomètres de la sortie, si le peloton accélère, chaque cycliste lâché devra éventuellement accepter de finir seul. Dans la plupart des circuits proposés, il est possible de prendre d'autres routes pour rentrer sur Lannion. Il est possible de rejoindre le peloton en route si certains veulent partir plus tôt, faire une sortie plus longue ou le retrouver sur la route du domicile.